Cher voisin, tu devrais liker cette boutique en ligne !

solivr flyers

Lancer sa boutique en ligne n’est pas très compliquĂ©. En tout cas, beaucoup moins qu’il y a disons une dizaine d’annĂ©es. De multiples solutions techniques, des plus rudimentaires aux usines Ă  gaz, s’offrent aux porteurs de projet.

MalgrĂ© tout, il ne suffit pas de mettre en ligne ses produits, d’avoir donc un site marchand, pour vendre. Vous pouvez avoir les meilleurs produits au monde, si personne ne sait qu’ils existent, vous ne vendrez rien. C’est ainsi que meurent parfois de belles initiatives.

Il faut com-mu-ni-quer

Elementaire, mon cher Watson ? Pas si sĂ»r, vu le nombre de e-commerçants qui ne prĂ©voient rien ou si peu en matière de communication dans leur stratĂ©gie commerciale et/ou n’envisagent ni avant ni après avoir lancĂ© leur boutique en ligne de consacrer des moyens pour faire connaĂ®tre leurs produits ou services.

ConsidĂ©rer la communication comme une option est peut-ĂŞtre l’une des erreurs stratĂ©giques les plus rĂ©pandues dans le monde de l’entreprise. « Oui, mais pour communiquer, il faut de l’argent, beaucoup d’argent ! », entend-on si souvent. Certes, tout comme faire dĂ©velopper sa boutique, payer ses fournisseurs, payer ses employĂ©s. A quoi bon se lancer dans l’entrepreneuriat si l’on refuse d’investir lĂ  oĂą il est nĂ©cessaire d’investir ? Enfin, passons et venons-en au sujet qui nous occupe dans cet article.

Communiquer permet de toucher des clients potentiels, des prospects, lesquels renfloueront les caisses par leurs achats. Mais prospecter coĂ»te de l’argent, qui, pense-t-on, doit ĂŞtre allouĂ© Ă  d’autres postes dĂ©penses qu’Ă  la communication. C’est le serpent qui se mord la queue. Et si l’une des solutions Ă©taient dans la prospection indirecte, offline et de proximitĂ© ? Et si vous vous aidiez des clients que vous avez dĂ©jĂ  pour en conquĂ©rir d’autres ?

Passe le message Ă  ton voisin

Sur la photo en tĂŞte d’article, on distingue trois flyers de la boutique solidaire et Ă©thique Solivr (Solivr). Les voici au format papier, dans un colis que j’ai reçu. PrĂ©cisons que je n’avais pas sollicitĂ© ces flyers.

solivr produits palestinien

Que faire de ces flyers ? Ils ne me servent Ă  rien, puisque je connais depuis bien longtemps la boutique Solivr, dont les produits et l’Ă©thique me ravissent. N’est-ce pas lĂ  au fond du gaspillage ? Eh bien non ! Figurez-vous que plutĂ´t que de les jeter ou de les oublier dans un tiroir, je me suis dit que mes chers voisins avaient eux aussi droit au bonheur : j’ai donc mis tous les flyers reçus – de mĂ©moire une dizaine – dans leur boĂ®te aux lettres respective.

VoilĂ  donc oĂą je veux en venir : si vous n’avez ni le temps ni l’argent Ă  consacrer Ă  une campagne de publicitĂ© en ligne ou hors ligne, vous pouvez très bien partir Ă  la pĂŞche aux nouveaux clients en misant sur la fidĂ©litĂ© de vos dĂ©jĂ  clients.

Afin d’optimiser le taux de conversion – nombre de flyers consacrĂ©s au voisinage/nombre de voisins devenus clients –, il peut ĂŞtre important d’ajouter une indication nominative sur chaque flyer. On pourrait imaginer par exemple que l’e-commerçant les personnalise avec la mention suivante : « Ce flyer vous est offert par Amandine bint Talib ».

Vos clients sont vos meilleurs alliés

Le pouvoir de la recommandation dans l’acte d’achat sera d’autant plus important que vos voisins, que vous saurez convaincre plus encore en leur offrant avec le flyer des dattes medhjoul, qu’ils vous connaissent. La confiance, plus encore sur Internet, est au coeur mĂŞme du processus qui mène un consommateur Ă  procĂ©der Ă  un achat. Il n’est ainsi pas Ă©tonnant de lire rĂ©gulièrement que 75-80 % des personnes interrogĂ©es sur le sujet indiquent faire confiance surtout aux avis des proches, amis et familles.

Pour conclure, que vous ayez un budget communication Ă©norme ou très peu d’argent Ă  cet effet, tissez des liens privilĂ©giĂ©s avec vos clients afin d’en faire vos ambassadeurs. Conquis par vos produits/services, mais aussi par la qualitĂ© de la relation que vous avez rĂ©ussi Ă  Ă©tablir, ils sauront bien plus que vous n’en rĂŞveriez convaincre les proches et leurs amis de devenir Ă  leur tour vos clients.

Lecteurs e-commerçants, si d’aventure vous tentiez l’expĂ©rience des flyers dans la boĂ®te aux lettres, n’hĂ©sitez pas Ă  partager ensuite votre expĂ©rience.

 

FK

Depuis près de 25 ans sur les Internets, je vous accompagne dans votre stratégie Web afin de créer votre communauté de clients autour de vos services et de vos produits.

 

7 thoughts on “Cher voisin, tu devrais liker cette boutique en ligne !

    1. as-salâmu ‘alaykum

      Wafik baraka-Llah.
      Tenez-moi au courant si vous dĂ©cidez d’appliquer votre idĂ©e et sur ses suites in cha’a-Llah.

  1. assalamou aleikoum

    Merci de nous avoir choisis pour illustrer cet article.

    C’est bien dans ce but que nous mettions nos propres flyers dans nos colis. « Oh superbe ton keffieh »! « Tiens, je l’ai achetĂ© là » . C’est très efficace et ça plait, au point que pas mal de nos clients en demandaient plus pour les laisser sur un coin de table chez eux pour les invitĂ©s, dans le sac, le distribuer aux proches.

    On nous a dĂ©jĂ  fait la remarque qu’il Ă©tait bĂŞte de donner des flyers Ă  des gens qui connaissent dĂ©jĂ  la boutique…Et bien non.

    D’ailleurs, il faudrait que nous dĂ©pĂ©chions d’en refaire. Rupture de stock :).

  2. Machaa Allah,

    Je voulais laisser de côté les flyers , ne plus en refaire.
    Bah lĂ , votre article m’a fait changer d’avis.
    Maintenant il faut s’attaquer Ă  l’international et ce n’est pas facile facile.
    Mais en cherchant bien , on y arrivera inchaa Allah

    Baraka Allah ofikoum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.